• L’équipe
  • Liens
  • Contact

Stephen, un écrivain, ne supporte plus le tumulte de la ville, il a besoin de calme et d’isolement pour écrire son nouveau roman. Il décide donc de partir avec sa femme Mia dans un chalet en montagne. Très vite il trouve l’inspiration, mais sa femme commence à avoir de violents cauchemars et son état devient de plus en plus étrange. Stephen comprend que ses écrits ont réveillé un démon en quête de liberté et qu’il possède à présent sa femme.
__
Antithese est le fruit de la collaboration de Thomas Binder, le créateur et patron du label autrichien Blacklava, et Jonas Sommer. Les 2 comparses ont donc écrit et réalisé ce court-métrage d’horreur, avec l’aide du réalisateur Martin Faltermeier.

Laissant penser, dans ses premières minutes, à une relecture du film Evil Dead (un chalet coupé du monde, un livre rempli de dessins et de formules) Antithese prendra très vite un autre chemin : la confrontation entre notre écrivain et sa création. Un thème déjà abordé par Stephen King dans son roman La Part des ténèbres, ou par John Carpenter dans son excellent film L’Antre de la folie, voir même en jeux vidéo avec un titre comme Alan Wake.

Malheureusement sur les 29 minutes que dure ce court-métrage, l’histoire n’a pas le temps de se développer et le tout laisse un goût d’inachevé. La confrontation entre Stephen voulant récupérer sa femme et le démon ne produit pas de tension, l’ambiance pourtant intéressante ne sera jamais suffisamment exploitée, et la fin pourra laisser le spectateur dubitatif tant elle est abrupte.

Le plus gros problème de cet Antithese est son côté extrêmement “soft”. Quand les premières images et le premier trailer précédent sa sortie ont fait surface, et vus ses géniteurs, nous étions en droit d’attendre un métrage a minima extrême. Les promesses ne sont malheureusement pas tenues car Antithese se montre bien sage, et même si les rares effets sanglants de Sommer sont dans l’ensemble réussis, il y a bien peu à se mettre sous la dent.

Peut-être Thomas Binder et Jonas Sommer avaient d’autres prétentions, peut-être voulaient-ils explorer de nouveaux horizons, mais leur court-métrage est quand même bien faible même si réussi sur un plan technique.
Car oui tout n’est pas à jeter dans Antithese, on sent qu’ils se sont appliqués sur la réalisation. Les cadres sont bien choisis, et le manque évident de budget inhérent à ce genre de production underground ne se fait pas trop sentir. Ils se permettent même quelques plans d’ensemble filmés au drône du plus bel effet.

La séquence du rêve de Mia est particulièrement réussie, présentant un rite avec une femme recouverte de sang, malheureusement elle est bien trop courte. Un bonus du DVD permettra de l’apprécier dans une version étendue, ainsi que de voir son tournage.

La direction d’acteur est bonne, et les 2 acteurs s’en sortent bien. Nous retrouvons au casting le toujours sympathique Günther Brandl dont je vous avais déjà parlé lors de la review de Necrophile Passion (dispo ici). Si sa prestation dans le film de Tom Heidenberg était très discutable, elle est ici plutôt bonne. Il partage l’affiche avec Miriam Fontaine qui hérite d’un rôle à double facettes qu’elle interprète de manière convaincante.

Antithese est un court-métrage finalement anecdotique, pertinent sur un plan technique avec certaines scènes fort réussies mais qui ne peuvent cacher la vacuité de son propos. Trop gentil, trop superficiel, avec une histoire mal dégrossie, on sent que Thomas Binder et Jonas Sommer sont passés à coté de leur propos.
Reste une petite ambiance intéressante, et quelques effets sympathiques, c’est bien peu évidement.

– Anthony Rct –

Antithese
2017 – Autriche, Allemagne – 29mn
Réalisation: Jonas Sommer, Thomas Binder
Genre(s): Horreur, Court & Moyen Métrage, Démons & Satanisme
Acteur(s): Günther Brandl, Miriam Fontaine, Melody Bayer

vulputate, Sed pulvinar dictum libero in