Ken, un jeune homme d’une vingtaine d’années, est un geek pas vraiment sorti de l’adolescence. Il collectionne les figurines et fait parti du fan club de Mayuka, la starlette du moment. Un jour, en se rendant dans son magasin de jouet préféré, il tombe sur une figurine rare et l’achète. Cette figurine détient des pouvoirs : elle exauce les souhaits. Malheureusement, elle reprend vite ce qu’elle offre et se nourrit du malheur de ses propriétaires. Grace à elle, Ken va vivre les meilleurs moments de sa vie, et les pires ensuite.

Nous avions déjà abordé le cas de Norman England lors de la review de New Neighbor : américain installé depuis de nombreuses années au japon, ayant oeuvré comme sous-titreur, journaliste, acteur, et réalisateur. Aujourd’hui nous allons parler d’une autre de ses oeuvres : The Idol, sorti en 2006, un moyen métrage qui, dans un joyeux mélange de science-fiction et de comédie, porte un regard amusant sur la culture nippone.Norman a beau ne pas être japonais, on sent qu’il a su absorber toute la culture de ce pays, et particulièrement la culture populaire et geek. Avec The Idol il s’amuse avec les clichés auquel pensent souvent les étrangers quand ils parlent de ce pays, peut-être pour mieux les dénoncer. Il aborde également les thèmes du souvent difficile passage à l’âge adulte, de la fuite de la réalité et des difficultés de la vie de façon suffisamment légère pour ne pas être moralisatrice.

Par moment absurde -l’attaque du sdf par un extraterrestre cyclope sentant bon le latex par exemple- et souvent amusant, The Idol se montera plus sombre dans son dernier tiers quand la figurine reprendra à Ken tous ses instants de bonheur. Le scénario, écrit par Norman également, n’est pas sans rappeler La Quatrième Dimension, sans l’ironie géniale de Rod Serling, mais avec beaucoup de bienveillance envers son pays d’adoption.

Pour une première oeuvre, force est de reconnaitre que la réalisation est globalement réussie. Lorsqu’on visionnera sept ans plus tard New Neighbor, England aura encore peaufiné sa technique. Cependant nous avons là une belle entrée en matière dont le seul défaut reste le rythme. The Idol aurait gagné en efficacité à être amputé d’une bonne quinzaine de minutes.Doté d’un casting d’acteurs relativement peu connu, mais les plus férus de cinéma japonais reconnaitront Yukijiro Hotaru (Cure, Zeiram, Stacy) et Takako Fuji (Kayako dans les différents films Ju-On et son remake américain The Grudge). Tous font un excellent travail, et s’en donnent à coeur joie, particulièrement Jin Sasaki, qui joue le rôle de Ken.

The Idol est un moyen métrage coloré et léger portant un jolie regard sur la culture japonaise, qui, sans être indispensable, est suffisamment intéressant pour mériter que l’on s’y attarde.

The Idol est disponible en médiabook DVD, comportant également le court-métrage New Neighbor du même réalisateur, chez l’éditeur Midori-Impuls.

– Anthony Rct –

The Idol
Durée: 2006 ¦ Pays: Japon ¦ Durée: 50mn
Réalisateur: Norman England
Genres: Science-fiction, Comédie, Court/Moyen Métrage
Acteurs: Jin Sasaki, Takako Fuji, Erina Hayase

Translate »