• L’équipe
  • Liens
  • Contact

Ruby, Steven, et Cali, 3 influenceurs des médias sociaux, s’associent pour tourner une émission sur le mythe d’une forêt où un arbre aurait le pouvoir d’ouvrir les portes d’univers parallèles. Une fois sur place ils exécutent un rituel mais rien ne se passe. Pensant que l’histoire est une supercherie, ils décident de rejoindre leur voiture mais ne parviennent malheureusement pas à trouver le chemin du retour, revenant sans cesse à l’arbre comme s’ils tournaient en rond.
__
Petit projet réalisé entre potes (moins de 8 personnes créditées au générique, acteurs inclus), The Lost Vlog of Ruby Real est un found footage dont le synopsis n’est pas sans rappeler, évidement, Le Projet Blair witch. Comme dans le métrage de Eduardo Sánchez et Daniel Myrick, nous suivons une bande d’enquêteurs en herbe venus démystifier une légende locale, caméras à la main, et qui finiront par se perdre dans une forêt chargée de mystères.
Quand on sait le succès  que connurent Sánchez et Myrick à l’époque, remboursant plusieurs milliers de fois leur budget de seulement 60 000$ -à l’instar de celui de Oren Peli avec Paranormal Activity-, il n’est guère étonnant de voir de jeunes réalisateurs s’en inspirer encore aujourd’hui.

Mais plutôt que de copier bêtement l’oeuvre dont il s’inspire, le réalisateur et scénariste Matt Kincses prend  rapidement la tangente pour nous offrir un métrage plus orienté sur la science-fiction que l’horreur pure. Ainsi même si Kincses reprend à son compte énormément d’éléments de Blair Witch, particulièrement dans sa mécanique narrative, son but n’est ici pas tant de faire peur à son public que de le plonger dans une ambiance étrange teintée de fantastique.
Malheureusement, si l’effort de vouloir se démarquer de son modele était louable, le scénario de The Lost Vlog of Ruby Real se perd en ramifications peu interessantes, noyées dans un tout semblant trop souvent hermétique.

Difficile de se passionner pour cette histoire de joyeux randonneurs paumés dans la forêt sur fond de dimensions parallèles où rien ne nous est réellement expliqué. Le rendu affreusement minimaliste du film, l’indigence de son budget, couplés aux prestations terriblement amateures des acteurs à l’écran -à l’exception de Jennifer Tong qui est plutôt convaincante- n’aident guère à focaliser et garder captive l’attention du spectateur.

L’ensemble trahit trop souvent le manque de maitrise de la part d’un chef d’orchestre qui, plutôt qu’intéresser le public à ses protagonistes et leur mésaventures, préfère faire du remplissage.

C’est sans doute là le noeud du problème de The Lost Vlog of Ruby Real : il y avait matière à faire un bon petit court-métrage de 15-20 minutes dont l’ambiance aurait eu des réminiscences de The Twilight Zone, mais pas assez pour un moyen métrage de quasi 1 heure. À trop diluer un scénario qui n’avait pas suffisamment de matière pour une telle durée, le résultat est malheureusement sans appel : compliqué de ne pas avoir l’impression de tourner en rond, comme les personnages, devant ce film extrêmement répétitif et sans rythme où finalement l’ennui prime.

– Anthony Rct –

The Lost Vlog of Ruby Real
2020 – Canada
 – 59mn
Réalisation: Matt Kincses
Genre(s): Science-fiction, Found Footage, Court/Moyen Métrage
Acteur(s):
Jennifer Tong, Zachary Macdonald, Taylor Pfeifer

facilisis tristique ut vel, consectetur ut consequat. venenatis,